Publications 2014

A quelle condition le travail est-il bon pour la santé ?

Quel est l'impact du travail sur la santé ? Cette question représente un enjeu fondamental pour la politique publique. La presse rapporte régulièrement des cas de burnout ou de suicide au travail. A l'inverse, perdre son emploi peut avoir des conséquences très lourdes sur la santé. Si l'excès ou au contraire l'insuffisance de travail nuit à la santé, cela nécessite la mise en place de réglementations, voire de subventions, de la part de la puissance publique. Une autre question concerne le vieillissement de la population en âge de travailler : faut-il souhaiter maintenir les individus en emploi si le travail constitue un facteur de dégradation de leur santé ?

Accès au texte intégral

Lettre de la Chaire Santé n°19

Is work bad for health? The role of constraint vs choice, Andrea Bassanini and Eve Caroli.,Cahiers de la Chaire Santé n°19, Annals of Economics and Statistics, n°119-120, pp. 13-37, 2015

 

Les inégalités des chances en santé sont-elles d’une ampleur comparable dans tous les pays d’Europe ?

La « réduction des inégalités de santé » se trouve au cœur de la Stratégie Nationale de Santé annoncée en 2013 par Marisol Touraine. En adoptant cet objectif, la France rejoint la plupart des pays européens qui ont choisi de lutter, à l’appel de l’Organisation Mondiale de la Santé, contre les  « différences systématiques d’état de santé » jugées « injustes ».

Chercher à réduire les inégalités de santé impose une réflexion sur les fondements normatifs d’une telle politique : quelles sont les inégalités de santé que l’on peut juger injustes ? Quelles sont celles qui peuvent être considérées comme légitimes ?

Accès au texte intégral

Lettre de la Chaire Santé n°18

Inequality of Opportunities in Health and the Principle of Natural Reward: Evidence from European Countries, Cahiers de la Chaire Santé n°18, Damien Bricard, Florence Jusot, Alain Trannoy, Sandy Tubeuf, n Pedro Rosa Dias, Owen O’Donnell (ed.) Health and Inequality (Research on Economic Inequality, Volume 21), Emerald Group Publishing Limited, pp.335-370.

 

Retarder la retraite peut-il nuire à la santé ?

Modifier les règles des systèmes de retraites fait partie des réformes dites « structurelles » qui sont à l’agenda des pays européens. Dans le contexte d’une longévité accrue, la plupart des pays cherchent à reculer l’âge du départ à la retraite. En France, la réforme Balladur de 1993 a augmenté, pour le secteur privé, la durée de cotisation requise pour un montant de prestation donné, tout en élevant de 10 à 25 le nombre d’années servant de base au calcul de la pension.Dans leur article, Hélène Blake et Clémentine Garrouste cherchent à évaluer l’impact du passage à la retraite sur la santé des individus. En lire plus

Cahier de la Chaire Santé n°17

Lettre de la Chaire Santé n°17

Collateral effects of a pension reform in France, Cahiers de la Chaire Santé n°17,  par H. Blake et C.Garrouste 

 

Marchés bifaces : modéliser les deux versants de la concurrence hospitalière

La théorie économique cherche à intégrer l’idée que les hôpitaux évoluent dans des marchés dits « biface » : ils peuvent se faire concurrence, « des deux côtés », pour attirer les patients, mais aussi pour attirer des médecins au sein de leur structure. Cette modélisation théorique a l’intérêt de représenter un élément de la réalité souvent négligé dans les analyses, qui est la question de l’attractivité de tel ou tel hôpital pour les médecins.

Cahier de la Chaire Santé n°16

Lettre de la Chaire Santé n°16

Doctors’remuneration schemes and hospital competition in a two-sided market", Cahiers de la Chaire Santé n°16, David Bardey, Helmuth Cremer  et Jean-Marie Lozachmeur,  The B.E. Journal of Economic Analysis & Policy, De Gruyter, vol. 12(1), pages 1-31, November.

Contact

Chef de projet
Victoria Verdy

Victoria.VERDY@dauphine.fr

Bureau P163

01 44 05 46 02