Santé et Travail

Cet axe se développe sous l’impulsion d’Eve Caroli, spécialiste reconnue d’économie du travail qui a rejoint récemment le Legos à l’université Paris-Dauphine.

La question de l’impact de l’insécurité de l’emploi sur la santé est d’une grande importance dans une période où le sentiment d’insécurité de l’emploi ne cesse de croître dans de nombreux pays. Cette insécurité est souvent associée à un turnover de la main d’oeuvre plus important qui peut être facteur de productivité. Toutefois, si le sentiment d’insécurité de l’emploi est à l’origine d’une dégradation de la santé des salariés, le turnover est alors source d’externalités négatives.

Les liens entre insécurité de l’emploi et santé ont fait l’objet de nombreux travaux dans la littérature. La question a été étudiée dans plusieurs pays (Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan ainsi qu’en comparaison internationale dans 16 pays de l’Union Européenne). Ces travaux ne mettent toutefois en évidence que de simples corrélations, dans la mesure où ils ne prennent pas en compte le caractère potentiellement endogène de l’insécurité de l’emploi. Ces travaux fournissent des résultats bien identifiés mais présentent l’inconvénient d’être difficilement généralisables dans la mesure où les effets sont estimés de façon très locale : dans une entreprise, un pays, au cours d’un épisode donné.

Dans ce projet, l’impact causal du sentiment d’insécurité de l’emploi sur la santé dans 22 pays européens sera étudié. L’étude fournira des estimations de l’effet du sentiment d’insécurité de l’emploi sur la santé perçue, mais aussi des indicateurs de santé déclarée tels que les problèmes musculaires, le mal de dos, le mal de tête, la dépression, les troubles du sommeil etc. ainsi que des indicateurs de bien-être.

Chercheurs impliqués : Eve Caroli, (PSL, Université Paris Dauphine), Mathilde Godard (CREST-ENSAE)

Vers le haut

Contact

Chef de projet
Victoria Verdy

Victoria.VERDY@dauphine.fr

Bureau P163

01 44 05 46 02